Quelles sont les contres indications au CBD ?

Bien que le cannabidiol soit une molécule aux vertus surprenantes, plusieurs études révèlent que sa consommation n’est peut être pas toujours adaptée pour tout le monde. En effet, une certaine quantité de CBD sera sans doute bénéfique pour une personne tandis que pour d'autres elle serait moins recommandée. Mais, alors quelles sont les contre-indications au CBD ?

Quelles sont les contres indications au CBD

Dépression chronique ou sévère, médicaments

Le CBD a peut-être une action positive sur certains symptômes dépressifs légers ou modérés, mais il est déconseillé de consommer cette plante dans les cas de dépressions graves. Des études ont révélé que la consommation régulière de THC augmenterait les risques de dépressions. Même si ce n’est qu’en petite quantité, le CBD contient du THC.

De même, les chercheurs ont identifié des interactions médicamenteuses avec le CBD. Certains médicaments comme le clobazam, les valproates et les inhibiteurs des enzymes CYP2C19 et 3A4 ne doivent pas être associés avec la prise du CBD. De façon générale, il est préférable de ne pas associer la consommation de CBD avec la prise de médicament surtout en cas d’insuffisance hépatique. Vous avez un doute sur le fait de pouvoir prendre du CBD ? Alors, n'hésitez pas à consulter votre médecin. Ce dernier sera en mesure de vous dire si vous pourrez profiter des bienfait du CBD en toute quiétude ou si il y a une contre indication selon vos antécédents.

Grossesse et allaitement

La grossesse est une période très importante au cours de laquelle la femme doit faire attention pour le bien-etre de son bébé. Même si le CBD n’est pas une substance psychoactive comme le THC, il est conseillé d’éviter sa consommation durant la grossesse et la période d’allaitement. Aucune étude approfondie n’a été réalisée sur les effets de la consommation du CBD sur le nouveau-né, mais on sait que la consommation de THC accroît les risques d’accouchements prématurés. Cela augmenterait aussi les risques de développement de la leucémie ainsi qu’une altération des capacités d’apprentissage et de mémorisation chez l’enfant.

Donc tout comme le tabac, l’alcool… il serait raisonnable d’éviter la prise de CBD au cours de la grossesse et durant la période d’allaitement pour le bien de tous.

Les autres contre indications au CBD

Lorsque vous êtes sujet à des problèmes artériels ou des antécédents familiaux lourds, il est conseillé de faire preuve de vigilance dans la consommation du CBD. Des effets secondaires ont déjà été relevés chez certains types de cas. Vous devez donc limiter la consommation du CBD ou demander un avis médical.

D’autre part, les problèmes cardiaques sont d’office incompatibles avec la consommation du CBD. Cette contre-indication est formelle, car le cannabidiol peut avoir des effets indésirables, voire néfastes, sur le système cardiovasculaire. De plus, les personnes atteintes de certaines maladies comme celle de parkinson par exemple ne devraient pas consommer de CBD, tout du moins, pas sans l’avis de leur médecin. Une contre-indication particulière est celle qui concerne les personnes allergiques au pollen de l’espèce botanique cannabis sativa L.

En définitive, le CBD consommé à faible dose comporte des bienfaits pour l’organisme. Il permet de se détendre, lutte contre l’insomnie et les douleurs musculaires. Cependant, il est déconseillé dans certains cas notamment, les malades cardiaques, les personnes atteintes de la maladie de parkinson et les femmes enceintes. Il est également déconseillé de l’associer avec des médicaments.